D-Boy : Un soldat parti trop tôt

D-Boy - Peace to the Poet

D-Boy Rodriguez était un jeune rappeur (ou Poète de rue comme il préférait le dire) d’origine porto-ricaine décédé à 22 ans dans les rues de Dallas, au Texas.

Ses parents étaient impliqué dans un programme anti-gang de la ville de Dallas.

Ils ont créé l’association Street Church Academy qui a pour but d’aider les jeunes touchés par la vie de rue, à trouver une voie de sortie au travers de la foi en Christ et des relations d’aides concrètes apportée par les tuteurs de l’association aux personnes en addiction à la drogue et à l’alcool, aux parents qui ont perdu le contrôle sur leurs enfants, les jeunes filles enceintes, les conflits de rue entre gangs, etc…

D-Boy, qui était un tuteur et éducateur dans l’association, a vu un moyen de communiquer avec ces jeunes au travers du rap.

Avec le label Frontline Records, il sort son 1er album Plantin’ a Seed en 1989. Un album travaillé aux sonorités électroniques des années 80 avec toutes la batterie d’instrument de l’époque : guitares, bass, synthétiseur et electronic drum.

Avec le titre Pick Yourself Up, le rappeur texan rentre pour la 1er et unique fois en 8ème position dans le Top 10 des  charts des radios chrétiennes.

Pour son 2ème album Lyrical Strength of One Street Poet sorti en 1990, D-Boy fut le 1er artiste de Christian Rap a utilisé le sampling pour la construction de ses instrumentales.

Ce qui lui permit de toucher beaucoup plus de monde et principalement les amateurs de musique rap. Évidemment, les radios ont moins bien accueilli cet album et n’étaient pas prêt à intégrer ce style de rap plus percutant dans leurs playlists. L’album est entré en 35ième position des charts au début de l’année ’91.

Le 6 octobre 1990, vers 2h30 du matin, D-Boy est en voiture pour rentrer chez lui lorsqu’il se fait tirer dessus pour une raison encore inconnue aujourd’hui. La police soupçonne une tentative de car-jacking échouée mais cette affaire restera encore bien longtemps dans le flou.

Son producteur Tim Miner, peu de temps avant son assassinat, lui avait recommandé de déménager dans une partie plus calme de la ville que là où il demeurait et la réaction de D-Boy fut son surprenante : « Je ne pense pas vivre vieux ».

Son 2ème album fut terminé une semaine avant sa mort…

D-Boy est reconnu comme un homme de Dieu par son amour et ses actions pour son prochain mais reconnu également pour son talent musical qu’il n’a malheureusement pas eu l’occasion d’exploiter à un plus haut niveau.

Les albums de D-Boy sont disponible en téléchargement légal sur cette page itunes.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “D-Boy : Un soldat parti trop tôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s